forum dentsvivantes

Le Décodage Dentaire par Christian Beyer
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 symptomes persistants autour de la 46 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Byakko



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/11/2013

MessageSujet: symptomes persistants autour de la 46 ?   Jeu 21 Nov - 3:46

Bonjour,

Celà fait maintenant plus d'un an que mes soucis ont commencé et que j'en suis venu à avoir une approche holistique et à m'intéresser particulièrement au décodage dentaire. C'est en faisant des recherches précises sur la dent 46 que je suis arrivé ici et que je me permets donc de partager ma "petite" histoire et mes réflexions pour y trouver peut-être d'autres pistes. Merci de me lire.

Il y a presque un an et demi, ma prémolaire 46 s'est fracturée presque sans forcer, en mangeant du pain de mie avec ce qui m'a semblé être une pression inhabituelle de la prémolaire du haut sur celle du bas ( un peu comme quand on se fait mal avec un "faux mouvement" ). Jusqu'à présent cette dent ne m'avait jamais posé problème, à part quelques sensibilités au chaud et froid sur ces prémolaires du côté droit. Je suis resté plusieurs mois ainsi, sans douleur mais en ménageant cette dent pendant les repas jusqu'à ce que je commence à avoir des migraines au niveau de l'oeil droit. J'ai finis par me dire qu'il fallait bien "soigner" cette dent. Dévitalisation, suppression de la dent, de la racine et pose d'un implant et de sa couronne en chrome-cobalt en décembre 2013. Tout ceci s'est fait sans soucis et même sans douleurs.
La fracture est intervenue pendant la grossesse de ma femme, pour notre première enfant. Période de grand stress refoulé pour moi. Arrêt de la cigarette, prise de poids, beaucoup trop de travail ( je suis à mon compte ). Je précise que cette grossesse était voulue de nous deux. Elle s'est dans l'ensemble bien déroulée avec un seulement cafouillage dans le suivi médical des premières semaines qui nous a laissé planer le doute sur une possibilité de trisomie 21. Doute qui s'est écarté plusieurs jours après plusieurs tests. Ma femme avait fait son choix, de garder l'enfant dans tous les cas et moi j'étais incapable de me projeter dans l'une ou l'autre des réalité... 1 mois avant la naissance de ma fille et à peu près pendant la pose de la couronne, mon corps n'en pouvait plus, fatigue, essouflement, crises d'angoisses et palpitations. Première visite chez le généraliste ( je n'avais pas vu de médecin ni de dentiste depuis de nombreuses années... ) qui me conseille d'arrêter tout excitant : alcool et café. J'étais quasiment devenu alcoolique avec 1 ou 2 whisky quasiment tous les soirs... et plusieurs cafés et sodas dans la journée...
Et puis ma fille est née fin Janvier. Accouchement déclenché plusieurs jours après terme, travail long et très douloureux de plus 24h qui s'est terminé en césarienne d'urgence avec passage en réa pour ma fille et complications pour la maman. Mais ma fille a toujours été une battante, un beau et gros bébé de plus de 4,2kg et tout est finalement rentré dans l'ordre pour elle. C'est aujourd'hui un beau bébé de 10 mois, plein de vie, toujours souriante, une vraie bénédiction qui est la source de tous les changements positifs dans ma vie actuelle et je suis un vrai "papa poule".
Cependant peu de temps après sa naissance, j'ai fais ma petite dépression. Courte mais sévère. Deuxième visite chez le généraliste : anxyolitiques et anti dépresseurs que j'ai pris pendant un bon mois pour me remettre sur pied. C'est à ce moment là que plusieurs autres symptômes sont apparus et que je traine encore aujourd'hui : J'ai comme une sorte de petite inflammation permanente au niveau du cou à droite avec une petite douleur à la déglutition. Quand j'éternue ça peut-être douloureux et ça tire pas mal. J'ai le sinus droit qui est devenu sensible, en tous cas plus sensible que celui de gauche. J'ai un écoulement post nasale abondant que je n'avais pas avant. J'ai toujours des migraines à l'oeil droit. Plus récemment, j'ai comme un point au sommet du crâne à droite et j'ai l'impression que ça descend comme si j'avais une barre qui irradiait jusque sous la clavicule. J'ai le cou tout courbaturé, même au niveau de la nuque mais uniquement à droite. Ca descend donc sur l'épaule, devant sous la clavicule et derrière avec sensations de courbatures. J'ai un ganglion qui gonfle et dégonfle au niveau du cou à droite. Mais pas de douleur au niveau de la couronne. Parfois quelques sensations de légères pressions et gratouillis au niveau de la machoire sous l'implant mais c'est très léger.
J'ai vu plusieurs personnes pour ça et reçu plusieurs traitements et avis : traitement anti reflux gastrique du généraliste, traitement homéopathique et phytothérapie pour le stress l'instabilité émotionnelle, hypnothérapie ( 6 séances ), acupuncture ( 5-6 séances ), cours de yoga et pratique quotidienne à domicile pendant 4-5 mois. J'ai vu un ORL qui n'a rien vu de particulier à part une légère déviation de la cloison nasale droite et une légère inflammation des amygdales. J'ai fais un bilan de santé globable avec la sécu où tout est ok sauf peut-être un taux de leucocytes assez bas. J'ai revu ma dentiste qui a contrôlé que tout était ok avec des radios. En parallèle de tout ça, je me suis pris en main et remis au running, 2 fois par semaine. J'ai fais une détoxe du foie. J'ai changé mon alimentation et pendant un mois fait un régime hypotoxique sans lactose ni gluten et graisses saturées... Tout ceci à fait que je suis un homme nouveau, physiquement en mentalement tout ceci à porté ses fruits et se ressent dans de nombreux aspects de ma vie, c'est très positif mais j'ai toujours cette douleur au cou, cette tension sur le visage et du côté droit uniquement. J'ai parfois des "ratés" énergétiques. Je me sens bien ancré, en pleine forme bien chargé mais parfois d'une heure à l'autre, c'est comme si le disque était rayé et que toute cette belle énergie disparaissait sans raison apparente avec parfois des petits pics d'angoisses inexpliqués, m'obligeant à me recentrer et recharger à chaque fois avec difficulté...
J'ai vu il y a 4 jours un dentiste "holistique" qui m'a diagnostiqué une malocclusion avec le test kynésiologique. Ensuite son intervention à duré 30 secondes. Il avait l'air sûr de lui ! Je n'ai pas noté de grands changements et j'attends avant de le recontacter...

J'ai étudié un peu le décodage de la 46 qui me semble cohérent. J'ai eu un père absent ( bien que trop présent physiquement ) qui ne m'a jamais montré la voie et qui m'a même bien freiné dans tous mes élans créateurs. J'ai travaillé la dessus, sur "l'élan créateur"... Sur le fait de trouver ma voie et ma voix, de trouver mon territoire, de l'habiter... J'ai toujours ressenti mon côté droit figé, particulièrement au niveau du visage, et à l'adolescence, je faisais des kystes à répétition qui s'enflammaient derrière l'oreille droite... Je me suis fait opéré plusieurs fois pour ça, sans succès jusqu'à ce que j'en ai marre et décide de tout stopper. Celà est finalement passé... La dent numéro 16 ( juste au dessus de la 46 ) me fait parfois mal, pendant les migraines comme par effet miroir, mais ça je ne l'explique pas. Je l'ai faite vérifier : RAS à part le fait qu'elle soit toute plombée déjà.
Que dire de plus ? Que faire de plus ? J'ai l'impression d'avoir fait le tour de la question mais finalement je ne fais peut-être que tourner autour du pot ?

Qu'en pensez-vous ?
Merci de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyer
Admin


Nombre de messages : 2079
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: symptomes persistants autour de la 46 ?   Mar 26 Nov - 0:39

Bonjour,

j'ai un petit souci à répondre... vous parlez de la 46 et de "prémolaire"... Puis de l'extraction d'une racine... ce qui semble désigner la 45 qui n'a qu'une racine et non la 46 qui est une molaire...
je préfère attendre de votre part la confirmation d'une 45 ou la certitude d'une 46... Je reste dispo aujourd'hui, puis je repars en déplacement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dentsvivantes.forumpro.fr
Byakko



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/11/2013

MessageSujet: Re: symptomes persistants autour de la 46 ?   Mer 27 Nov - 1:12

Bonjour M. Beyer,

Je confirme qu'il s'agit bien de la 46 et pour la dent du haut, c'est la 16.
J'ai probablement confondu extraction de racine avec extraction de nerf ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyer
Admin


Nombre de messages : 2079
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: symptomes persistants autour de la 46 ?   Ven 29 Nov - 8:36

Cher Byakko,

je vous conseille de lire l'ouvrage que j'ai écrit sur la première molaire dont le titre est: développement psycho-émotionnel de l'enfant au Chariot d'Or.
Cependant, voici ce que je peux dire en si peu de mots:

en tant que "fils", il nous faut recevoir de l'homme qu'est notre père un témoignage de "considération", véritable adoubement de l'homme en nous qui obtient par à une "capacitation", donc la certitude d'être capable de... Nous avons aussi besoin du regard "élogieux" du chef de clan, notre grand_père paternel est en général le dit chef de clan, ou un oncle paternel... Obtenir ce regard nous donne confiance en nous quant à notre capacité à faire, à réaliser, à aller vers.
Puis, en tant que fils, nous devons avoir un "fils", qui sera l'héritier, et la mémoire d'éternité pour notre père. En ayant une fille, ce plan a échoué, et ne répondant pas à cette attente/demande inconsciente, l'échec est à nouveau ressenti, la dévalorisation de l'homme se refait jour...
Mais il y a tant à dire sur ces deux dents, que je vous conseille vraiment la lecture du livre...

Je reste à dispo pour précisions si besoin.

P.S: le ganglion qui gonfle signe une porte infectieuse. Si c'est dans le cou, cela peut être au niveau du cuir chevelu. Si vous avez aussi un ganglion qui se manifeste le long de la branche horizontale du maxillaire inférieur, alors la porte d'entrée est buccale... Il serait alors bon de consulter le dentiste....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dentsvivantes.forumpro.fr
Byakko



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/11/2013

MessageSujet: Re: symptomes persistants autour de la 46 ?   Sam 30 Nov - 0:46

Merci monsieur Beyer, je vais me procurer votre livre qui me permettra certainement d'approfondir et d'affiner le sujet.

Il est bien question d'une filiation paternelle défaillante. Quand on vous répète que vous êtes bon à rien... j'irais même jusqu'à parler "d'incapacitation"...
Pour la naissance de mon enfnat, je pense avoir pourtant eu une légère préférence pour une fille. Je n'ai pas reçu le flambeau ancestral, je n'ai peut-être pas la pression pour transmettre celà ?...
Moi aussi j'aurais beaucoup à dire sur cette problématique et je travaille dessus.
Néanmoins, au delà du travail psycho-émotionnel, je m'interroge sur les soins physiques à suivre :
- On m'a diagnostiqué un problème de malocclusion sans que je note de grand changement. Ce soin n'est il pas sensé être accompagné d'un travail ostéopathique ?
- La dentiste qui m'a soigné et posé l'impant me propose en cas d'impasse d'enlever la prothèse un certain temps pour voir si l'inflammation disparait. Qu'en pensez-vous ? J'ai l'impression que cette dent a vite été soignée et étouffée par la couronne sans que je puisse en faire "le deuil".
- J'ai entendu parler d'électrogalvanisme. Pensez-vous que ça soit une piste à creuser et qu'il faille envisager un changement de matériaux ( céramique par exemple ) ?
- Je n'ai pas remarqué de ganglion au niveau du maxillaire. Par contre il y a moins de 2 ans j'ai eu un blessure au cuir chevelu. Je me suis fait attaqué par un corbeau. Ça a mis presque un an a vraiment cicatriser mais pourquoi l'inflammation se serait elle déclarée après pose de l'implant ?
- D'ailleurs que pensez-vous du fait que celà se traduise par une inflammation plutôt qu'une autre pathologie ?

Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyer
Admin


Nombre de messages : 2079
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: symptomes persistants autour de la 46 ?   Ven 6 Déc - 2:28

Bonjour,

Pour l'absence de pression à transmettre la filiation, il y a souvent en nous le REFUS d'y répondre... "Tu ne m'as jamais considéré digne d'être ton fils, je ne te considère pas digne d'être éternel..." Par exemple.

Puis,
question 1: oui, l'ostéopathe devrait passer derrière les travaux de réhabilitation buccale... Ou le dentiste être formé à ces simples tests de contrôle...
" 2: oui, soulager la zone des stimulations occlusales peut permettre l'intervention de traitements connexes, comme l'ostéopathie, et tout un travail que vous nommez "deuil"...
" 3: pour répondre, je me permettrais une drôle de question: quel est l'enfant qui n'a pas connu son père parce que mort ???? Ou encore: qui n'a pas fait le deuil de son père mort trop tôt... Ou aussi: qui croit devoir faire un deuil d'un père mort qui ne l'est pas ???
Ainsi, la pose de l'implant et l'histoire du corbeau trouvent lien supra-conscient...
" 4: une inflammation n'est pas une pathologie mais un système de réparation biologique.... Il faut donc accueillir une inflammation et non la traiter comme une pathologie. La "pathologie" était avant l'inflammation... Accueillir et accompagner.... homéo par exemple.

Voici voila... Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dentsvivantes.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: symptomes persistants autour de la 46 ?   Aujourd'hui à 13:22

Revenir en haut Aller en bas
 
symptomes persistants autour de la 46 ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Villages calmes autour de Dijon ?
» les vautours tournent autour
» Forum autour des métiers des bib et du patrimoine
» infos sur autour de bebe !!! promos en cours
» Librairie en ligne et infos autour du livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum dentsvivantes :: Décodage dentaire :: Questions-Réponses-
Sauter vers: